ronda blog

Reconstitution historique faite de couleur et de tradition. Visitez la Ronda Romántica qui vous transportera au cœur du XIXe siècle

Un monde de brigands, voyageurs et paysans. Ronda et sa Real Feria de Mai, la deuxième plus ancienne d’Andalousie, nous transportent jusqu’à l’époque Romantique est une ambiance historique unique. Les rues, ornées de guirlandes de lauriers roses, se remplissent de barils, matériel de labourage et objets en argile qui recréent à la perfection les années les plus pittoresques de cette cité malagueña. Hommes et femmes revêtent les tenues typiques et se mélangent avec les meilleurs chevaux parés pour l’occasion.

Si vous désirez faire une escapade, ne manquez pas cette foire rondeña, curieuse de par son originalité et sa beauté. Une commune riche en patrimoine entourée par la végétation et à seulement 40 minutes de la Sierra de Grazalema, site naturel incomparable pour décompresser et profiter de l’air pur. Une combinaison que vous ne pouvez pas manquer si vous décidez de visiter le sud de l’Espagne. Alors prenez un crayon et un papier et apprêtez-vous à noter les dix raison pour lesquelles vous ne pouvez pas manquer ce voyage. Le rendez-vous obligatoire est cette année à Ronda du 30 mai ou 1er juin.

1. L’ambiance “romantique”

L’atmosphère que recrée la Ronda Romantica est spectaculaire. Les habitants s’affèrent à la décoration de leurs maisons et les étalages de leur boutique. Guirlandes et lauriers dans les rues se mélangent aux fanions et autres bannières accrochés aux lampadaires que récupèrent les héraldiques de la Serranía rondeña. Une promenade à travers l’histoire la plus typique de la ville. Les commerces revêtent leur costume de gala pour nous transporter à l’époque romantique, prêtant attention à chaque détail. Vous pourrez donc retrouver dans ses estancias des gravures qui recréent les moments les plus typiques de cette époque et qui font fureur parmi les touristes. Taureaux et chevaux, accompagnées d’hommes et de femmes vêtus de majas et majos qui composent des scènes typiques dont de nombreux peintres se sont inspirés pour leurs toiles.

Mais se ne sont pas uniquement ces manifestations artistiques qui font des boutiques des galeries d’art. A l’intérieur, l’accent est mis sur l’ambiance grâce aux outils agricoles typiques de la campagne de l’époque. Chariots, râteaux, et outils pour les animaux sont quelques uns des exemples que nous pouvons retrouver. Le tout est par ailleurs accompagné d’objets en terre cuite, pots, chaudronnerie, bassines, cruches, coffres, malles, jarres, alpacas, meubles et tables anciennes.

Quant aux restaurants, il sera uniquement possible de cuisiner dans des réchauds et réchauds en terre cuite. L’électricité ne sera pas disponible et l’illumination se fera grâce à des lampes à huile, des lanternes ou des bougies. Les chaises et tables sont faites de bois rustique, de planches ou de typha.

Un effort qui fait de Ronda le centre d’attention lors d’une de ses fêtes les plus typiques. C’est pourquoi des concours sont également organisés où la meilleure décoration de boutique, le meilleur plat typique ou la meilleure tenue, entre autres, sont récompensées.

Ronda-Romántica-01

L’ambiance “romantique”

2. Hommes et femmes d’époque

Un des éléments les plus emblématiques de la Ronda Romantica est l’accoutrement typique de l’époque que portent les locaux, nommés majas et majos. Tant chez les hommes que chez les femmes, les tenues sont caractéristiques,  uniques et sont un mélange de différentes origines, pouvant être même très anciennes.

Elles utilisent un guardapiés  de couleur vive leur arrivant à la cheville avec des collants se terminant par des chaussures avec boucle. Le corps est composé d’un juste-au-corps avec revers très cintrés au tronc et à la taille ayant des manches très étroites et décorées au niveau des épaules avec bords et souvent avec plusieurs boutons d’argent. La couleur principale de cette partie du vêtement était noire par le passé, héritage de la monarchie des Austrias, où la court avait pour habitude de l’utiliser. Sur la partie colorée, on y plaçait habituellement  une garniture, c’est-à-dire, des liserés et lanières de velours ornées de pompons. La chevelure, toujours enveloppée d’une coiffe, était une autre des particularités de ces majas rondeñas qui, bien souvent, se paraient de poupons.

De leur côté, les hommes sont vêtus d’un trois-quarts de coudière également appelé “marseillais” car ressemblant au manteau porté par les soldats français à Marseille. Il est coutume d’en conserver le caleçon, pantalon étroit en haut et en bas mais avec une ampleur en son centre terminant également avec des chaussures avec boucle qui laisse entrevoir les chaussettes. Au niveau de la taille, une ceinture de couleur est portée et la chevelure laisse apparaître de grandes rouflaquettes.

Grâce à ces principaux détails, les rondeños actuels confectionnent leurs costumes pour l’occasion, profitant de cette fête pour aussi revêtir leurs habits de brigands, les principaux agresseurs qui se cachaient dans la Serranía de Ronda lors du XIXe siècle. Un spectacle immanquable afin de commémorer cette reconstitution historique tout en accoutrement.

ronda romantica

Hommes et femmes d’époque

3. Gastronomie d’autrefois

Si vous vous rendez à Ronda, préparez votre palais à découvrir les saveurs les plus uniques, surtout en cette époque de célébration où sont présentées des recettes typiques d’autrefois. Sans aucun doute, la Serranía rondeña est reconnue depuis toujours pour ses chacinas (charcuterie) telles que le chorizo, le saucisson, la bondiola, la caña de lomo, le jambon, la paleta ou le morcón. La queue de taureau, la cabeza de lomo fourrée o el chevreau façon rondeño sont quelques unes des recettes les plus représentatives de la région.

Lors de la commémoration de la Ronda Romantica, les établissements sont en compétition pour remporter le prix du meilleur plat typique, ce qui vous permettra d’effectuer un véritable tour des saveurs et de goûter la spécialité de chaque maison, le tout préparé et cuisiné traditionnellement dans des fourneaux ou réchauds en terre cuite.

Les desserts sont une autre spécialité à ne pas manquer qui sont par ailleurs préparés avec des produits du Valle del Genal ; comme peuvent l’être les châtaignes ou les amendes. Une nouvelle raison pour se rendre à Ronda àa la fin du mois de mai.

chacina

Gastronomie d’autrefois

4. Les chevaux et l’histoire

L’importance accordée au bétail dans la région débute à l’époque musulmane, lorsque la Serranía rondeña était le principal producteur de bétail ovin et caprin du Royaume de Grenade, connue alors comme “Los Montes de la Lana”, et d’une certaine de manière a continué de l’être après la conquête castillane, sans pour autant rejeter le bétail bovin et chevalin. Les chevaux sont d’ailleurs toujours encore aujourd’hui les protagonistes de cette région. Toujours en vogue, tout particulièrement au XIXe siècle, ces animaux accompagnent les rondeños.

Lors de cette période, il est également coutume de recréer les tenues que  portaient ces exemplaires chevalins, de même que les tuniques portées par leurs cavaliers. Ainsi, le cheval porte une monture de bât, la tenue alors portée dans les campagnes. Celle-ci s’ornait de retrancas et petrales. Il était alors coutume de d’utiliser un mors de cuir et le tout coloré.

Le cavalier porte un chapeau calañés par dessus un foulard en soie, soutenant la coiffure avec un nœud près l’oreille gauche et laissant pendre le reste. Quant au torse, une chemise blanche ajustée et un gilet de couleurs sobres. La ceinture, également de couleur sombre, s’utilisait soutenant le pantalon ajusté. Enfin, les chaussures étaient des bottines couvertes par une guêtre.

Si vous aimez les chevaux, ceci est un moment génial pour qui veut contempler les plus beaux spécimens tout en profitant de tenues de l’époque, un point de rencontré immanquable pour les amoureux du romantisme.

ronda romantica caballos

Les chevaux et l’histoire

5. Sierra de Grazalema

La majestueuse ville de Ronda se trouve à seulement 40 minutes du Parc Naturel Sierra de Grazalema. Si vous êtes à la recherche d’une escapade aux alentours de fin mai et début juin, vous pouvez opter pour vous déconnecter des problèmes à Grazalema et venir assister à la fête à la ville la plus romantique de Málaga, Ronda. Il n’y a pas mieux pour vous remplir les poumons d’air pur tout en appréciant les traditions les plus anciennes.

Si vous vous rendez sur ce site vous pourrez profiter de la dense forêt méditerranéenne de chênes verts, chênes-lièges et chênes-rouvre en plus de son espèce la plus caractéristique, le pinsapo (sapin d’Andalousie). Principalement concentré sur la Sierra del Pinar, étant le lieu le plus pluvieux de la Péninsule, cette espèce descend des sapins du centre de l’Europe qui y formaient de grandes forêts lors de périodes glacières. Aujourd’hui, ces pinsapos existent uniquement dans cet espace, dans le Parc Naturel Sierra de las Nieves et en Sierra Bermeja (tous deux dans la province de Málaga), d’où sa singularité. Venez visiter des sites de rêves où vous pourrez pratiquer tout type de sport à l’air libre et pour tous les goûts. Pour les adeptes de la montagne existent les ascensions à des sommets tels que El Torreón ou El Reloj et pour escalader des rochers et autres murs sont disponibles à Peñón Grande Aguja de las Palomas y Peñaloja, à Grazalema. Un idée parfaite pour mélanger deux penchants, la nature et la culture.

vistas-grazalema

Sierra de Grazalema

Si vous avez lu ces cinq caractéristiques de la Ronda Romántica, nous sommes sûrs de ne pas avoir laissé indifférent. Profitez du sud de l¡Espagne de ses paysages les plus verts tout en vivant l’expérience des fêtes les plus connues et pittoresques.

OU SE LOGER

Si vous décidez de vivre pleinement cette Ronda Romántica ainsi que remplir vos poumons d’air frais, la meilleure option de logement est, sans nul doute, Fuerte Grazalema.

Cet établissement comprend 77 chambres, avec balcons privés et vue spectaculaires sur la vallée du Guadalete et le village de Grazalema, air conditionné, TV par satellite, minibar, connexion WIFI gratuite, salle de bain avec aménités et sèche-cheveux.

Dispose d’une piscine à l’air libre et jacuzzi avec vues sur la Sierra de Grazalema. De plus, celui-ci est un des rares établissements de la région ayant une salle de jeu. Il abrite également une ferme animalière et un `potager écologique, auquel l’hôtel organise des visites quotidiennes. Les autres activités du programme auxquelles les hôtes peuvent participer sont les cours de cuisine andalouse, la dégustation de plats régionaux, les cours de flamenco et autres ateliers pour apprendre à préparer la sangria et le gazpacho.


Leave A Comment

Facebook IconYouTube IconTwitter IconVisit Our Google+ PageVisit Our Google+ PageVisit Our Google+ Page