pinsapar2_RECORTADA

Journal d’une voyageuse à Grazalema: Sentier du Pinsapar

Comme chaque semaine, tous les mercredis nous prêtons notre blog à Petra et son journal de voyage. Cette allemande a voulu partager son expérience de sport, randonnée et nature durant son séjour de cinq jours à l’hôtel Fuerte Grazalema.  Après la Route des Llanos del Endrinal, le sentier du Salto del Cabrero et La Lagune de la Rivière Campobuche, aujourd’hui nous continuons avec l’un des plus beaux itinéraires du Parc Naturel de la Sierra de Grazalema. Petra nous en fait part :

Jour 4: Jeudi, 30/05/2013

Environ 12 km, 5 heures

Cette route nous conduit à travers la forêt située entre Grazalema et Benamahoma, sur le versant nord, tout au long de la Sierra del Pinar.

L’ascension commence à environ 1000 mètres d’altitude et au cours du chemin – d’une montée continue – il est possible de profiter d’une jolie vue sur Grazalema, le nouveau barrage et la Sierra de las Nieves. Notre chemin continue et depuis le Port de las Cumbras, nous pouvons nous régaler avec une vue panoramique spectaculaire sur la Sierra de la Pinède.

Nous faisons de nombreuses découvertes tout au long du chemin. Nous trouvons une plante épineuse sous forme de coussinet rond appelé coussin de religieuse. Nous apprenons comment se fabriquait la glace auparavant pour refroidir et nous découvrons ainsi un puits profond et emmuré où s’empilaient des couches alternativement de neige puis de feuillage, branches etc. La glace se formait sous ces conditions, et après quoi, était prête à être utilisée. Rosa nous fait remarquer la présence de deux boucs de la montagne et nous pouvons les observer brièvement.

Abies Pinsapo

Abies Pinsapo

Notre chemin nous conduit à présent aux profondeurs des bois de Pinsapar. L’ambiance y est très agréable et fraîche, et par conséquent humide, il y a donc abondance de plantes molses et de fougères. Le lierre s’accroche aux grosses branches des sapins. Nous observons d’énormes racines des arbres de Pinsapar, d’aspect assez mystérieux.

Sans arrêter notre ascension, nous abandonnons la forêt de sapins et profitons pour faire une petite pause au Port de la Pinède, et pour nous délecter avec la vue spectaculaire sur la forêt de Pinsapar. À présent, nous commeçons l’ascension à Benamahoma par un petit sentier praticable qui s’élargit par la suite.

J’ai appris qu’en vue des circonstances, il vaut mieux ne pas sortir du chemin, puisque l’on peut facilement glisser. Ce merveilleux sentier se termine à la source d’eau de Benamahoma.

Carte d’itinéraire avec le GPS


Leave A Comment

Facebook IconYouTube IconTwitter IconVisit Our Google+ PageVisit Our Google+ PageVisit Our Google+ Page