Les hôtels de la Costa del Sol et la Costa de la Luz sont conscients de l’importance d’économiser l’eau

Fuerte Hoteles fête une année de plus la Journée Mondiale de l’Eau, dont le thème est « L’eau et la Sécurité Alimentaire ».

Fuerte Hoteles, chaîne hôtelière leader du Sud de l’Espagne en matière de responsabilité sociale corporative, ayant des hôtels dans la Costa del Sol et la Costa de la Luz, souhaite partager certaines réflexions sur la base de l’expérience acquise en matière de gestion de l’eau dans nos 55 années de trajectoire.

Étant donné que notre entreprise est très sensibilisée avec le besoin de préserver l’entourage naturel où se trouvent nos hôtels, le souci de réduire la consommation d’eau, tant dans la Costa del Sol (Marbella, Estepona) comme dans la Costa de la Luz (Conil de la Frontera, Cartaya (Huelva) a toujours été une priorité.

Une gestion de l’eau adéquate dans les établissements hôteliers

Dans la Costa del Sol et la Costa de la Luz, la plupart des établissements hôteliers s’approvisionnent en eau des réseaux de distributions municipaux. Les réseaux de distribution municipaux, à leur tour, puisent l’eau des barrages adjacents. Vu que les deux côtes sont soumises aux variations du climat méditerranéen, elles subissent l’alternance de périodes avec d’abondantes précipitations et des périodes de sécheresse. Certaines années, la disponibilité d’eau est réduite et il s’avère ainsi nécessaire de mener une gestion de la consommation adéquate de l’eau, afin d’assurer un approvisionnement constant.

À l’intérieur des hôtels, la consommation d’eau est liée essentiellement aux toilettes des chambres (douches, lavabos et WC), la préparation des aliments et le nettoyage de la cuisine, la lingerie, le nettoyage des chambres et des zones communes, le nettoyage des extérieurs, l’entretien des plantes et des jardins, et les piscines et centres SPA.

Comme vous pouvez l’imaginer, cette consommation est directement liée aux caractéristiques des installations et des services et au taux d’occupation de l’hôtel et ne dépend pas tellement des conditions climatiques tout comme dans le cas de la consommation d’autres ressources telles que l’énergie électrique.

Actuellement, la consommation moyenne d’eau chez Fuerte Hoteles est d’entre 259 et 200 litres/client et nuitée dans les hôtels de la Costa de la Luz et jusqu’à 202 litres/client et nuitée dans les hôtels de la Costa del Sol. Ceci représente 6,6 % du total des besoins en eau d’une personne par jour nécessaires uniquement pour se nourrir (3000 litres).

L’efficience de cette consommation s’est améliorée au fil des années, grâce à l’introduction de différentes mesures pour économiser l’eau tant au niveau des installations comme des processus.

Parmi ces dernières, nous trouvons les économiseurs d’eau dans les douches et la robinetterie, des régulateurs de pression dans les réseaux principaux de distribution d’eau, l’arrosage goutte à goutte, les techniques de xéro-jardinage dans la conception des jardins, l’utilisation de plantes autochtones et adaptées au milieu (elles consomment moins d’eau et sont plus résistantes au maladies), les conseils dans la chambre pour l’utilisation des douches, des lavabos et des WC, les procédure en lingerie et cuisine, le suivi préventif des fuites, etc.

Relations entre l’eau et la production d’aliments

Cette année, le thème de la Journée Mondiale de l’Eau aborde les relations entre l’eau et la production d’aliments et avec la capacité que nous avons de nourri toute la population de la planète, notamment les populations croissantes et avec peu de ressources hydriques.

L’on introduit ainsi le concept de sécurité alimentaire, c’est-à-dire lorsque les personnes ont un accès physique et économique à des aliments suffisants, sains et nutritifs pour répondre à leurs besoins. Aujourd’hui plus de 7 milliards de personnes dans la planète doivent se nourrir. Et selon les estimations, pour en 2050 il en aura 9 milliards.

Une personne consomme entre 2 et 4 litres d’eau par jour. Ceci ne veut pas dire que toute cette eau est bue, une partie de l’eau est présente dans les aliments que nous consommons. Cependant, nous utilisons 3.000 litres par jour pour produire les aliments que nous consommons (pour produire 1 kilogramme de viande de bœuf il faut 15.000 litres d’eau, pour un kilo de blé 1.500 litres). Voici la racine du problème.

L’Eau : une ressource renouvelable mais finie et mal distribuée

L’eau est une ressource naturelle renouvelable, mais finie et mal distribuée. Ainsi, au niveau global, l’impact lié à cette ressource ne repose pas sur son épuisement, mais sur sa disponibilité. Malheureusement, il existe également une relation directe entre la disponibilité d’eau et le manque d’aliments dans les pays en développement. Le manque d’eau est l’une des principales causes de malnutrition, notamment dans les zones où les personnes dépendent de l’agriculture locale.

Si à cela nous ajoutons les effets du changement climatique, avec les pluies irrégulières, torrentielles et l’augmentation des périodes de sécheresse, il s’avère évident que la disponibilité de l’eau est une responsabilité de tous.

Les hôtels engagés avec le développement durable et qui pratiquent la responsabilité sociale corporative, devraient mettre en marche tous les mécanismes (techniques et opérationnels) à leur portée pour minimiser la consommation d’eau, sans avoir à altérer le confort de leurs clients. Ces mesures permettent non seulement de réduire l’impact sur la planète, mais en plus, comme nous l’avons mentionné préalablement, ils contribuent à réduire les coûts opérationnels.

Nous devons changer le paradigme et comprendre que le véritable besoin en eau n’est pas pour étancher la soif mais pour produire nos aliments et le reste des matériaux qui rendent notre vie plus saine et de meilleure qualité.

Il est ainsi fondamental de faire un usage rationnel de cette ressource.

Leave A Comment

Facebook IconYouTube IconTwitter IconVisit Our Google+ PageVisit Our Google+ PageVisit Our Google+ PageVisit Our Google+ Page