cañosdemeca

10 lieux à visiter absolument dans le recoin bohème par excellence du sud de l’Europe : Caños de Meca

Il y a des endroits uniques que l’on ne retrouve nulle part ailleurs et Caños de Meca, à Barbate, est l’un de ceux-ci. Cette région située au sud de l’Andalousie, sur la côte de Cadix, est devenue le centre névralgique de la « movida » hippie et bohème des années 1960. Elle demeure aujourd’hui un havre de paix pour profiter de son « karma », de la tranquillité qu’offrent ses plages infinies, aux eaux cristallines et accueillant des nudistes, de ses falaises qui gagnent du terrain sur la mer et de son Parc naturel de la Breña, dont la végétation composée principalement de pins parasols tombe directement dans la mer.

Caños de Meca est juste une petite rue avec des maisons basses situées sur une falaise, mais en été elle devient « La Mecque » d’été des hippies, surfeurs, bohèmes, nudistes et naturistes et attire de plus en plus un tourisme familial. Caños doit son nom à sa grande quantité de jets ou de filets d’eau douce qui coulent de ses falaises et dont l’exemple le plus marquant est les jets d’eau situés à la fin de la plage naturiste « Petite Lulú », difficile d’accès, mais qui vaut le détour. Et que dire bien sûr de sa boue « miraculeuse » que les baigneurs extraient directement des rochers de la plage pour s’en enduire le corps et qui laisse la peau douce et lisse.

À cause de cela et de beaucoup d’autres trésors, le Fuerte Blog est parti à la découverte de Barbate et de ses Caños de Meca, depuis notre « camp de base » de Conil de la Frontera, à seulement 15 minutes en voiture, et nous voulons le partager avec vous. Notez ces éléments de notre « to do list » pour voyageurs à ne pas manquer. Commençons par les courses alimentaires, car nous savons tous que quand nous voyageons quelque part, en premier, nous devons goûter à la gastronomie locale. Voici nos suggestions d’achats santé, locaux, durables et de KMO du marché de Barbate.


1. Les épices, avec des conseils santé

Au marché, nous pouvons découvrir vraiment un lieu, des lieux pleins de vie, bondés d’hommes et de femmes achetant les courses du jour, des produits frais, de petites boutiques de toujours et le va-et-vient incessant des artisans qui vendent des produits de qualité à un prix accessible. Notre parcours commence par le petit magasin charmant : Épices Elvira Olive. Gertru nous reçoit ici, sa famille dirige la boutique depuis 40 ans. Cette sympathique Gaditane nous explique en détail les propriétés des épices qu’elle vend et qu’il faut connaître.

Depuis la côte de Cadix, vous pouvez vous embrasser le Maroc du regard, les effluves du Maghreb arrivent jusqu’à cette bonne table. Gertrudis nous explique comment préparer un bon couscous, qu’elle-même vend en provenance directe de son pays que nous apercevons de la plage. Curcuma, cannelle, laurier, clou de girofle, piment et beaucoup d’autres condiments naturels qui sont accompagnés de conseils santé sur les vertus digestives et diurétiques de l’anis étoilé ou du pouvoir du safran pour soulager les tensions. Une profusion d’expertise et de sympathie qui nous a laissé un excellent goût en bouche. Gertrudis propose en outre du miel maison, des olives aromatisées de mille manières et recettes, et beaucoup d’esprit de Cadix, même si assurément cela ne se vend pas et c’est l’une des caractéristiques des habitants de la région.

caños de meca

Épices Elvira Olive

2. Le pain, vraiment de campagne

Consommer des produits artisanaux est une garantie de santé. Au cours de notre périple au marché, nous avons découvert l’étal de pain et de douceurs El Puente. En dépit de la concurrence que les supermarchés leur font, ces maîtres de la miche de pain se lèvent chaque jour à l’aube pour offrir à leurs clients le meilleur du pétrissage traditionnel. Des pains et des baguettes sans additifs ni conservateurs élaborés à main, avec le goût spécial que seule une touche personnelle peut donner. Nous avons voulu remporter aussi un pain d’épeautre aigre à base de grains sans farine ni blé.

En plus de nous dévoiler ici les détails du travail d’un artisan boulanger, « María, la boulangère » comme on la surnomme dans tout Barbate, nous raconte combien il est difficile de lutter contre les grandes surfaces au niveau du prix avec un pain entièrement artisanal, comme on l’a toujours fabriqué et sans aucun type d’additif. María déborde de sympathie ; et toujours avec humour elle nous raconte qu’un jour les artisans seront ceux qui dominent le marché. Mais María ne déborde pas que de sympathie, mais aussi de bonté, car elle n’a pas hésité à nous offrir un délicieux petit pain mollet qui est devenu un met exquis avec de l’huile d’olive.

barbate

l’étal de pain et de douceurs El Puente

3. Les légumes, obligatoirement des environs

L’étal multicolore qui saute aux yeux dès que l’on entre au marché est celui des fruits et légumes : pastèques, carottes en botte, pommes, oignons, oranges… des environs. Maintenant que Pâques arrive, les achats de produits maraîchers locaux sont un grand classique. Cela est dû à la tradition de ne pas manger de viande pendant la Passion et c’est pourquoi les « chícharos » (voilà comment on appelle dans cette région d’Andalousie les petits pois), les fèves et les artichauts deviennent l’ingrédient phare de toute table andalouse traditionnelle qui se respecte.

Les artichauts sont précisément le produit le plus traditionnel de Conil et de sa sphère d’influence. Cette variété d’artichaut a un goût plus accentué et savoureux. Fernando López est le maraîcher aux commandes de cet étal et nous a offert des pommes de terre rôties, un autre plat typique de Pâques. Nous avons aussi pu avoir une agréable discussion avec les salariés et les clients, qui se sont empressés de nous recommander des produits de saisons et cultivés à San Lúcar, Conil et Barbate. Peut- être ne savent-ils pas que nous mentionnons ici les produits de KM0, mais ils affirment pourtant qu’à Barbate on mange des fruits et des légumes de qualité cultivés dans les environs.

mercado barbate

L’étal de Fernando López

4. La poissonnerie

Dans cette localité maritime, traditionnellement de pêcheurs, nous nous devions de faire un arrêt à la poissonnerie. La plus grande criée du thon des environs se trouve ici, à Barbate. Et il est vrai que le thon est le produit phare de la poissonnerie surtout au printemps. L’étal de Jesús Valdés propose toutes sortes de délices marins tout juste sortis de l’Atlantique, et lors de notre visite au marché de Barbate, nous avons pu goûter les crevettes, très célèbres pour leur préparation à la plancha avec de l’ail et du persil. Fruits de mer et poissons, tous de la meilleure qualité et à portée de main.

Nous vous recommandons de vous rendre jusqu’à cet endroit pour profiter des produits les plus frais de la mer. Seiches, clovisses, coques et mille et une manières de préparer le thon frais. N’hésitez pas à demander conseil pour savoir comment les préparer avec les recettes locales, car ils seront enchantés de partager avec vous les secrets d’une bonne table marine.

pescaderia barbate

L’étal de Jesús Valdés

5. La boucherie

La bouche est un autre arrêt obligé du marché de Barbate. Il semble que tout dans ce marché soit fait maison. La boucherie de la famille Fernández Vargas attire l’attention des acheteurs avec son affiche « des steaks hachés maison avec les légumes locaux ». Une viande fraîche méticuleusement choisie pour leurs clients et qui donne une touche distincte de saveur et de couleur. Milagros, la fille, nous accueille et nous explique que l’affaire est gérée par la famille depuis de nombreuses années et que le métier se transmet de père en fils.

Si nous devions retenir un seul élément de cette visite au marché, ce serait la profusion d’affection et de convivialité dont font preuve les vendeurs vis-à-vis des amis, des connaissances et des inconnus. Des habitants de tous les quartiers de la ville viennent ici pour faire leurs courses, car acheter ici garantit la qualité du produit frais, ce qui est bon pour la santé et bien sûr pour nos papilles.

mercado de abastos barbate

L’étal de la Famille Fernández Vargas

Maintenant que nous avons l’estomac plein, voyons maintenant ce que nous proposent Barbate et ses Caños de Meca :

6. Caños de Meca, le calme

Comme nous l’expliquions ci-dessus Caños de Meca se caractérise grâce à ses plages, à son sable fin et à ses eaux cristallines, qui ont conquis le cœur de millions de touristes. Des personnes de tous lieux de la géographie nationale et internationale sont venues dans ce recoin possédant plusieurs rues étroites dédiées à la philosophie naturiste qui s’exprime surtout en été. Ce qui fut jadis le lieu de rendez-vous des hippies et qui nous conduit dans un voyage dans le temps jusque dans les années 1960. Beaucoup de ces voyageurs débarquant à Caños de Meca sont restés vivre dans les environs et aujourd’hui ils gèrent des bars, des restaurants ou ont tout simplement acheté une maison et vivent toute l’année loin du bruit.

caños de meca

Caños de Meca, le calme

7. Nudisme et nature à l’état pur

Le littoral est sans doute l’un des aspects les plus présents lors de notre périple. Les plages de sable fin et de dunes parsemées de récifs et protégées par les rochers. Lors de cette agréable promenade, vous pourrez observer dans les falaises l’apparition des célèbres « jets d’eau douce » qui donnent son nom à cet endroit. Mais le nudisme est l’une des expériences que vous propose cet endroit. Caños de Meca possède un site avec des plages comportant des zones balisées pour que l’on puisse ôter tous ses vêtements. Une opportunité de vivre la liberté et sentir sur votre peau le contact direct avec l’eau et le soleil.

barbate

Nudisme et nature à l’état pur

8. Le phare de Trafalgar, un site historique

Une langue de sable formée par une dune mobile s’avance dans la mer jusqu’au Phare de Trafalgar ce qui en fait aussi un site d’intérêt historique, où eut lieu la bataille de Trafalgar, de fait, les falaises sont le témoin vivant des tirs qui furent tirés de toute part pendant la bataille.

tombolo_trafalgar

Le phare de Trafalgar, un site historique

9. El Palmar, l’un des plus beaux couchers de soleil de l’Andalousie

N’oubliez pas de vous rendre à la fin de la journée à la proche plage de El Palmar, où les visiteurs se réunissent pour applaudir littéralement l’un des plus beaux couchers de soleil de l’Andalousie.

atardecer el palmar

El Palmar, l’un des plus beaux couchers de soleil de l’Andalousie

10. De l’argile pour le corps et l’esprit

Si vous vous rendez à Caños de Meca, préparez-vous à oxygéner votre peau. Dans les parois rocheuses qui forment le littoral, vous pourrez trouver de l’argile naturelle pleine de vitamines et de sel minéraux. Une pure source de vie marine qui nous aidera à adoucir notre corps. Le traitement est très simple. Vous prenez un morceau d’argile et vous le mouillez dans l’eau de mer. Vous le travaillez peu à peu en le malaxant comme si c’était du pain jusqu’à obtenir une texture crémeuse. Vous pouvez alors vous l’appliquer sur le corps. Après cela, vous devez vous mettre au soleil et attendre environ 40 minutes qu’il sèche et fasse effet. Mettez-vous à l’eau ensuite et vous verrez en l’enlevant combien il vous laisse une douceur extrême sur la peau. Rien ne vaut un traitement naturel !

caños-de-meca

Caños de Meca

Ce « périple » touche à sa fin, même si les possibilités de cette zone donneraient lieu à des dizaines et des dizaines d’heures de discussions, mais nous vous laissons découvrir cela de vous-mêmes. Profitez de Caños de Meca !

OÙ SE LOGER

Si vous recherchez un hébergement dans les environs, nous vous recommandons l’hôtel Fuerte Conil – Costa Luz, situé en face de l’une des plus belles plages d’Espagne, la plage de La Fontanilla, à seulement 5 minutes à pied du centre de Conil de la Frontera, cet établissement hôtelier inspire calme, sécurité et confiance avec des chambres ayant une vue imprenable sur la mer, de spacieuses parties communes et une gastronomie délicieuse et locale.


Leave A Comment

Facebook IconYouTube IconTwitter IconVisit Our Google+ PageVisit Our Google+ PageVisit Our Google+ PageVisit Our Google+ Page