Estatua de Picasso

Voici une route Picassiana par Malaga afin de vous immerger dans le quotidien de Pablo Ruiz Picasso

Au bord de la Mer Méditerranée, dans la ville de Malaga, est né il y a maintenant 133 ans Pablo Ruiz Picasso, père du cubisme et artiste international intemporel. Le jeune peintre a vécu les 10 premières années de sa vie dans la capitale de la Costa del Sol qui marqua son enfance par le caractère marin des malagueños, influence qui sera par la suite toujours représentée dans son œuvre.

La terre qui l’a vu naître a voulu lui rendre hommage et renforcer, entre autres espaces, la Maison Natale de Picasso et le Musée qui porte également son nom. Si vous voyagez à Malaga ne vous contentez pas de visiter les lieux typiques en honneur de l’artiste et immergez-vous dans la ville la plus profonde qui fut le berceau du peintre. Voici la Route Picassiana afin que vous profitiez au premier plan des espaces quotidiens qui ont fait partie de la vie quotidienne de ce génie universel.

 

1.     Maison Natale Picasso

Maison Natale Picasso

Maison Natale Picasso

La Route Picassiana doit commencer par la maison natale de l’artiste située dans la centrique place de la Merced de Malaga. C’est précisément avant d’arriver à l’immeuble que vous pouvez vous prendre en photo avec la figure en bronze du peintre, qui pose assis sur un banc. Une fois la, vous pouvez vous transporter jusqu’à la fin du XIXe siècle pour vivre l’enfance du peintre entre les murs qui l’ont vu naitre. Parmi ces installations, on distingue un centre de documentation, des collections d’art, un département promotionnel culturel qui organise des expositions et des conférences, et le Musée Casa Natal qui vous pourrez visiter. Un point de départ excellent pour une route alternative à la recherche des origines du père du cubisme.

Plaza de la Merced, 15, 29012 Málaga

Google Maps

 

2.     Paroisse de Santiago

Paroisse de Santiago

Paroisse de Santiago

Pablo Diego José Francisco de Paula Juan Nepomuceno María de los Remedios Cipriano de la Santísima Trinidad Ruiz y Picasso, voici le nom complet de l’artiste malagueño et par lequel il fut baptisé en 1881 dans l’église de Santiago. Ne perdez pas cette enclave de la Route Picassiana qui fut déclarée Bien d’Intérêt Culturel (BIC). Il s’agit du premier temple chrétien levé dans la ville après la reconquête et des éléments musulmans de la mosquée qui s’érigeait en ce lieu avant d’être transformée en église catholique sont toujours conservés. Une destination importante pour profiter de ses éléments esthétiques et rentrer dans la foi de la famille de Picasso.

Calle Granada, 78, 29015  Málaga

Google Maps

 

3.     École des beaux arts de San Telmo

École des beaux arts de San Telmo

École des beaux arts de San Telmo

Le père de Picasso, José Ruiz Blasco, fut professeur de dessin à l’école des Beaux Arts de Malaga nommée San Telmo. L’édifice abrite actuellement l’Ateneo de la ville. Sans aucun doute, celle-ci fut la première voie de contact de Picasso avec les études classiques que son géniteur lui a inculqué depuis tout petit. Bien qu’il ne puisse jamais y suivre aucun cours, l’influence de cette école fut toujours présente dans son évolution en tant qu’artiste. Ne manquez pas cette construction chargée d’histoire et profitez de son style intérieur élégant et maniériste.

Plaza de la Constitución, 3, 29005  Málaga 

Google Maps

 

4.     Ancien musée municipal

Ancien musée municipal. Photographie: andaluciaorg

Ancien musée municipal. Photographie: andaluciaorg

L’ancien musée municipal de Malaga fut un autre des espaces où Picasso a appris de son père l’art de la peinture. José Ruiz était conservateur du Musée Municipal et il y avait installé son atelier. L’espace du musée était situé dans le Couvent de San Agustin en plein centre historique près du Palais de Buenavista, siège actuel du Musée Picasso Malaga. L’artiste se rappelait fréquemment de cette étape de son père avec beaucoup de tendresse. “Une pièce comme n’importe quelle autre, sans conditions spéciales; un peu plus sale, même, que celle qu’il avait à la maison; mais il y était plus tranquille…”, confessait le peintre. L’enfant accompagnera le père lors de certaines occasions, et apprendrait les routines et secrets de cet art. Sur la Route Picassiana que nous vous proposons, il est très important de ne pas manquer cette étape où les petits yeux de l’artiste se sont nourris des techniques de dessin de son père.

Calle San Agustín, Málaga (next to the  Picasso’s Museum)

Google Maps

 

5.     Collège San Rafael

Église de les Martyrs, Málaga

Église de les Martyrs, Málaga

Un autre lieu que vous vous devez de visiter si vous souhaitez connaitre de près la vie quotidienne du petit Pablo Picasso est la rue Comedias, où se situait le collège de San Rafael. Il s’agissait d’une école laïque et moderne, bien que le peintre lors de son enfance n’appréciait guère l’école. La légende raconte qu’il volait parfois des objets de son père dans la classe pour que celui-ci ait à aller à l’école au milieu de la journée pour les récupérer. Il disait se sentir malade pour ne pas avoir à aller au collège et rester près de son père à l’école de Beaux Arts. Le collège ne s’y trouve actuellement plus mais il est plaisant de se promener dans les rues typiques de Malaga et déboucher sur l’Eglise des Martyres. Une zone très commerciale et artisanale que parcourrait le jeune Picasso.

Google Maps

 

6.     El Perchel

Église Santo Domingo, El Perchel

Église Santo Domingo, El Perchel

El Perchel ou Los Percheles est un quartier de Malaga qui se trouve actuellement dans le district centre de la ville mais il n’en fut pas toujours ainsi, au début il supposait le premier établissement périurbain de la capitale. Le nom actuel provient de l’industrie qui a rendu célèbre la zone par le séchage du poisson, pour lequel on utilisait des perches ou des bâtons. Ici resurgissent une partie des racines de Picasso, car sa grand-mère maternelle, Inés Lopez Robles, appartenait à une famille modeste de tonneliers. Dans l’un des écrits que réalisa Picasso lui-même; on peut lire: “(…) je suis né d’une mère fille d’une fille de quinze ans née à Malaga à los Percheles, le superbe taureau qui m’engendre le front couronné de jasmins.” N’hésitez pas à venir faire un tour dans ce quartier typique de Malaga qui fut nommé dans le Quijote par Miguel de Cervantes lui-même.

Google Maps

 

7.     Port de Málaga et centre historique

Port de Málaga

Port de Málaga

L’influence de Malaga dans l’œuvre de l’artiste est latente, malgré le faut qu’il du abandonné la ville à ses dix ans. Encore enfant, il a peint “Vista del puerto de Malaga” (vue du port de Malaga), où il reflète la mer qui l’a vu naître. Vous pouvez visiter cette enclave aux odeurs marines et ensuite vous aventurer dans le centre historique afin de déchiffrer les entrailles de l’esprit malagueño qui envahit l’artiste tout au long de sa vie et qu’il reflète dans des œuvres cubistes avec des tavernes typiques andalouses et de bailaoras flemancas. Dans la rue Granada, vous pouvez acquérir des bouteilles aussi bien de vin d’Ojén que celui de Malaga ( qu’il refléta dans plusieurs tableaux) et passer par les jardins de la Plaza de la Marina pour voir la sculpture d’El Cenachero, pêcheur qui dans son panier transportait le poisson frais à travers la ville pour le vendre et que Picasso représenta également dans son œuvre. Respirez l’air de cette ville charismatique et reposez-vous sur la Plaza de la Merced afin de voir les oiseaux s’envoler, animaux que l’auteur voyait tous les jours depuis sa fenêtre et qu’il refléta énormément dans ses tableaux.

Google Maps

 

8.     Place des taureaux de la Malagueta

Place des taureaux de la Malagueta

Place des taureaux de la Malagueta

Picasso a commencé à peindre depuis tout petit et à seulement huit ans, après une corrida de taureaux et sous les conseils de son père il peint “Le petit piqueur”, sa première peinture à l’huile. La tauromachie était toujours présente dans son œuvre et la Malagueta est la place de taureaux où se pressait le jeune Picasso avec son père pour apprécier l’art du combat. Sur cette route, ne manquez pas cette arène de style néo mudéjar où; entre autres festivités, on distingue lors de la semaine de Pâques la “Corrida Picassiana” en honneur de l’artiste malagueño.

Paseo de Reding, 8, 29016 Málaga 

Google Maps

 

9.     Jardins de Picasso

Jardins de Picasso

Jardins de Picasso

Des rues, des places et des monuments ont été dédié à Picasso à travers la géographie malagueña. L’un des points les plus remarquables de la capitale de la Costa del Sol à porter le nom de cet artiste universel sont les Jardins de Picasso, situés où auparavant s’érigeait la fabrique textile de l’Aurora. Ce sont plus de 16000 mètres carrés pleins de végétation où il est possible de se promener tranquillement et se remémorer le peintre cubiste. Vous pourrez ici trouver plusieurs exemplaires de ficus qui se trouvent parmi les plus grands d’Europe.

Av. De la Aurora,  Málaga

Google Maps

 

10.    Musée Picasso de Málaga

Musée Picasso de Málaga

Musée Picasso de Málaga

Situé dans le Palais de Bellavista à Malaga, se trouve le Musée Picasso Malaga (MPM). Cet espace répond au désir de Pablo Picasso de faire en sorte que son oeuvre soit présente dans la ville qui l’a vu naître. Les 285 oeuvres que réunit la collection MPM sont le fruit de la cession des héritiers de l’artiste. Cette espace muséistique regroupe les innovations révolutionnaires de Picasso, ainsi que la large variété de styles, matériels et téchniques utilisés. Des premières études académiques à sa vision du clasicissme, en passant par les plans superposés du cubisme, des céramiques, des intérpretations des grands maîtres et les dernières peintures des années 70. Sur la Route Picassiana que nous vous proposons, cette enclave ne pouvait pas manquer.

Buenavista Palace, Calle San Agustín, 8, 29015 Málaga

Google Maps

 

OU SE LOGER

Hotel Fuerte Marbella

Hotel Fuerte Marbella

La meilleure option pour vous loger à Malaga et découvrir le quotidien de l’enfance et le souvenir de Pablo Ruiz Picasso est sans aucun doute Fuerte Hoteles. La chaîne comprend des établissements où vous pourrez profiter, en plus de leurs services, du meilleur de chaque destination. Ses plus de 50 ans d’expérience sont la meilleure des garanties. Marbella, Estepona, ou Torrox sont quelques unes des enclaves où vous pourrez trouver ces incroyables logements.

Leave A Comment


Central. Fuerte Group Hotels
Avda. Puerta del Mar 15,
29602 Marbella. Málaga.

Facebook IconYouTube IconTwitter IconVisit Our Google+ PageVisit Our Google+ PageVisit Our Google+ PageVisit Our Google+ Page