Las marismas del Odiel

Las Marais del Odiel: une enclave naturelle où se rencontrent la mer, la terre et le ciel

Parmi la multitude de trésors cachés qu’abritent Huelva les espaces naturels se démarquent par-dessus tout. Et si le recommandable patrimoine du parc national de Doñana n’est pas suffisant, à quelques encablures de la ville de Huelva vous pourrez trouver les Marismas del Odiel: un spectaculaire site naturel qui a été déclaré réserve de biosphère par l’Unesco en 1983.

Las Marais del Odiel sont partagées entre les localités de Gibraleón Aljarafe, Punta Umbría et le sud-ouest de Huelva. C’est un environnement naturel où se mélangent les embouchures des fleuves Odiel et Tinto.

Cet environnement est un paradis pour la faune et la flore, et si leur observation n’est pas une motivation suffisante pour toi, c’est aussi un espace idoine pour pratiquer la randonnée ou même le cyclisme sur les routes qui traversent les salines et marais.

 

Comment aller aux Marismas del Odiel

Marismas del Odiel - Map

Même si on ne peut nier que Doñana est le principal poumon d’Europe, il est aussi vrai que juste à côté et moins connues, les marismas del Odiel sont la seconde zone humide d’Andalousie: 7000 hectares par lesquels transitent environ 300 espèces d’oiseaux. Nous t’avons surement convaincu pour que tu te décides à visiter cet espace incroyable, mais, comment arriver jusque-là? Nous te racontons.

Pour y aller tu n’as qu’à prendre l’autoroute direction Huelva-Punta Umbria, puis prendre la sortie en direction de Corrales et changer de sens pour aller vers le el ‘Dique Juan Carlos I’. Finalement, prend la route qui indique les Marismas del Odiel et après seulement 3 kilomètres tu arriveras au Centre des Visiteurs Centro de Visitantes Anastasio Senra. Tu veux en savoir plus sur les Marismas del Odiel?

Google Maps

 

10 raisons pour les visiter et profiter une journée de leur beauté

Marismas del Odiel, humedales

  • Elles ont été déclarées Réserve de la Biosphère de l’Unesco et Site Naturel d’Intérêt National.
  • Elles constituent la zone la plus importante de marais maritimes (nom donné à cause de la rencontré entre les eaux douces et salées) de toute l’Espagne.
  • En incluant 4 municipalités, elle est par extension la deuxième zone humide de la provinces après le parc naturel de Doñana.
  • Elle intègre les proches Réserve Naturelle de las Marismas del Burro et la Réserve Naturelle de la Isla de Enmedio.
  • On peut observer le grand estuaire formé par les processus mélangeant les sédiments provenant de l’embouchure des fleuves et les apports de l’océan Atlantique.
  • L’apport de sédiments et la forcé des marées ont généré des iles séparées par d’étendus bras d’eau comme l’Isla de Enmedio, celle de Saltés et celle de Bacuta situées au sud de l’enclave.

Marismas del Odiel, vistas

  • Il s’agit d’un véritable sanctuaire ornithologique, auquel, surtout en hiver au moment du passage de la migration des oiseaux, arrivent une énorme variété et quantité d’oiseaux comme les spatules (concentrant la plus grande concentration de petits de toute l’Europe), des flamants, des talèves sultanes, des foulques, des guêpiers, des faucons crécerelle, d’anatidés, de hérons, de hérons impériaux, de grues, de cigognes noires, de rapaces comme le balbuzard pêcheur et le busard des roseaux, entre beaucoup d’autres.
  • Ses divers paysages Font de celles-ci une enclave unique, dans laquelle on peut observer des marais maritimes, des lagunes comme celle du Batán et celle du Taraje, en passant pas la plage de l’Espigón ou les bois d’El Almendral, El Acebuchal et La Cascajera.
  • Sa grande horizontalité attire l’attention, elle permet de profiter de l’odeur de salpêtre de la brise marine et de l’arrivée spectaculaire de centaines d’oiseaux qui trouvent dans ces marais un lieu idéal où se nourrir et dans la plupart des cas un environnement sur où pouvoir construire leur nid.
  • Dans le parc, il existe un Observatoire pour la visualisation des divers oiseaux.

 

Ce qu’il y a de plus remarquable de ce petit coin de nature en plein cœur de Huelva

Marismas del Odiel, flamencos

Les Marismas del Odiel, en plus d’être une des zones humides les plus importantes d’Europe, c’est qu’elle abrite d’importants gisements géologiques. Nous pouvons souligner ceux liés à l’époque romaine et islamique, en particulier celui de la ville Saltés.

De plus, et grâce à la proximité de la ville de Huelva, et le fait que deux localités, Punta Umbría et Aljaraque, ont une partie de leur territoire dans la Réserve de la Biosphère, cela fait que les Marismas del Odiel sont un lieu sans pareille pour pratiquer la randonnée, car on peut profiter d’une promenade depuis chacune des localités qui l’entourent.

 

Parcours dans les Marismas del Odiel et points d’intérêt

Centro de Visitantes Anastasio Senra

Si tu te décides à parcourir les Marismas del Odiel il y a plusieurs sentiers que tu peux utiliser. En sortant du Centro de Visitantes Anastasio Senra, situé à l’entrée de l’espace naturel, tu peux parcourir les sentiers d’El Acebuchal, El Almendral, La Cascajera ou de Calatilla de Bacuta, entre autres, qui conduisent vers les différents points du marais et vers plusieurs observatoires d’oiseaux.

L’enceinte contient 4 observatoires d’où tu pourras contempler les oiseaux faire leur vie en liberté, en plus de profiter de leurs chants et de la beauté du paysage.

Les marismas del Odiel peuvent aussi se parcourir en petit train et en bateau, ce dernier partant des ports de Punta Umbría et depuis le quai de las Canoas à Huelva.

De plus, comme nous allons le voir par la suite, il y a plusieurs lieux intéressants dans le site naturel des marais.

 

L’Isla de Enmedio

L’Isla de Enmedio (Ile d’Aumilieu) est une des principales enclaves du site, déclaré Réserve Naturelle et situé à l’intérieur même des marais, où nichent les hérons, aigrettes, cigognes, anatidés ou spatules , espèce en danger d’extinction. Cette ilot situé vers l’intérieur des marais sert de refuge hivernal a beaucoup d’autres espèces, comme des caméléons, des flamants, des cormorans, des grèbes ou des mouettes.

Google Maps

 

Marismas del Odiel, humedales

 

Marisma del Burro (Marais de l’Ane)

À l’extérieur du site naturel, en remontant le cours de l’Odiel près de la ville de Huelva, se trouve al Réserve Naturelle Marisma del Burro. C’est l’un des écosystèmes les mieux conservés du marais. L’espèce la plus caractéristique de  cet espace est la spatule, l’oiseau qui est reconnaissable à son bec plat dont 30% de la population européenne réside ici.  On peut aussi trouver des balbuzards pêcheurs, des grues, des busards, des cigognes ou des hérons.

Google Maps

 

La plage de l’Espigón

Les marais del Odiel arrivent jusqu’à l’Atlantique sous forme de sable. Le site se prolonge vers l’extérieur entre l’Odiel et un canal du marais, comme une large et fine barrière qui parait continuer la côte continentale de Huelva. La plage de l’Espigón occupe tout ce côté extérieur qui regarde vers l’océan, formant une impressionnante barrière de sable qui s’étire, protégeant Mazagón et le port de Huelva. La dune mesure 2500 mètres de long, est accessible directement par la route, et est un excellent spot pour les amoureux du surf.

Google Maps

 

Marismas del Odiel, faro del espigón

 

Centres des visiteurs du Site Naturel des Marismas del Odiel

Le Centro de Visitantes Anastasio Senra est placé à l’entrée du site naturel, dans la zone des salines. Le bâtiment héberge une exposition sur les marais, leur formation et leur dynamique, ainsi que leur importance pour la survie de beaucoup d’espèces.

On peut aussi connaitre une partie du patrimoine historique trouvé dans la zone, de Tartessos, Saltés et de la “Découverte de l’Amérique”.

Depuis le centre des visiteurs tu pourras organiser ta visite des marais.

Google Maps

 

Le royaume taifa des Baikríes

En plus de tout le patrimoine naturel, les marais Odiel contiennent aussi du patrimoine historique. L’autre ile du site, l’Isla de Saltés (Ile de Satés), cache un gisement archéologique de la ville historique de Saltish, la ville islamique qui devint la capitale du royaume taifa des Baikríes en 1012 jusqu’à son intégration dans la Taifa de Séville en 1052.

On a retrouvé les restes de la casbah (résidence de Abd Al-Aziz Al Bakri) et on estime que ce qui a été remonté à la Surface représente moins de 5% de la superficie totale de la ville.

Google Maps

 

Flore et Faune de cette enclave de rêve

Marismas del Odiel, fauna

La végétation caractéristique de la région est composée par des espèces adaptées à la présence de sel dans l’environnement et à l’inondation continue à laquelle est soumise le marais. Entre autres, poussent-ici  le tamaris, le genévrier, le pin parasol, le chêne-garrigue, le pistachier lentisque, les cistes, les hélianthèmes et le romarin. A la source des ruisseaux et dans les marais périphériques, se trouve une végétation composée de joncs, de roseaux et de tamaris, principalement.

C’est une zone de passage obligatoire pour des milliers d’oiseaux migrateurs. Parmi celles-ci, on peut trouver la spatule, le héron, le héron impérial et le busard des roseaux. Pendant l’hiver des milliers d’oiseaux aquatiques se rejoignent, en particulier un grand nombre de flamants; C’est un spectacle impressionnant à observer. On peut aussi observer des cigognes noires, des ibis et des grues. Le caméléon et le Lynx sont d’autres espèces habitant la zone.

 

Comment visiter les marais (plannifiee et guidee)

Marismas del Odiel, visitas

  • Une forme particulière de connaitre tous les recoins des Marismas del Odiel est de faire une visite en bateau, pour profiter de la beauté des paysages, du son et des couleurs des divers oiseaux qui vivent et s’alimentent dans cette zone.
  • Une autre manière de connaitre le lieu est de faire de la randonnée. En parcourant le sentier de Calatilla de Bacuta tu observeras les deux manières de valoriser le sel, une des ressources naturelles les plus importantes de la zone: les salines traditionnelles de Bacute, et les salines industrielles, dites Aragonaises. Si tu t’aventures sur le sentier de la Cascajera tu tomberas sur des zones du site parmi les moins transformées par l’homme, et ton attention sera attirée par la quantité de coquillages qui jonchent le sol.
  • Il est aussi possible de visiter la zone en minibus ou en train, qui te permettront de découvrir les divers écosystèmes qui forment cette enclave comme les lagunes, les marais et les bois. Au long du trajet, il y a des arrêts qui permettent l’observation des oiseaux par le réseau d’observatoires disponibles dans cet espace naturel.

Visite les Marismas del Odiel et fonds toi dans la beauté de leur environnement, tu ne le regretteras pas!

 

Parcs Naturels d’Andalousie

Les merveilles naturelles de l’Andalousie

Façons de découvrir le Parc National de Doñana

 

OÙ SE LOGER

Hotel Fuerte El Rompido

Hotel Fuerte El Rompido

Pour mieux profiter de Huelva, rien mieux que faire de la confiance avec Fuerte Hoteles. On vous recommande de vous loger chez Hotel Fuerte El Rompido, qui a une location spectaculaire sur le Río Piedras. Aussi, l’architecture d’esthétique Andalouse fait une harmonie géniale avec son entourage. Ici vous pourriez profiter d’une plage vierge de 14 kilomètres, près de la Sierra de Huelva où vous pourrez marcher par tous ces chemins à l’air libre.

 

Leave A Comment


Central. Fuerte Group Hotels
Avda. Puerta del Mar 15,
29602 Marbella. Málaga.

Facebook IconYouTube IconTwitter IconVisit Our Google+ PageVisit Our Google+ PageVisit Our Google+ Page