“Votre Histoire”, le meilleur parcours à travers les villes medias d’Andalousie

Le centre de l’Andalousie conserve une grande beauté de paysage qui se mélange avec la richesse de son patrimoine artistique et culturel. Pour mettre en valeur un projet touristique en commun et donner à connaître les merveilles que cache le cœur du sud de l’Espagne, six villes se sont unies dans ce que l’on appelle la Réseau de Villes Medias d’Andalousie.

Écija, Alcalá la Real, Antequera, Estepa, Loja et Lucena constituent une merveilleuse route qui, sous le slogan “Votre histoire”, parcourt ces lieux et permet au visiteur de connaître le meilleur de chaque destination en fonction des options et suggestions d’autres touristes.

Un site web a été mis à disposition où en plus d’information d’intérêt, vous pouvez lire les commentaires d’autres visiteurs ainsi que laisser votre propre expérience reflétée avec des textes et des photos très utiles à l’heure de programmer la visite.
Nous vous invitons à connaître ces six villes medias chargées d’histoire, de monumentalité et de gastronomie en plein centre de l’Andalousie:

1. Antequera, la ville de l’art

Villes medias - Antequera. Photographie: tuhistoria.org

Villes medias – Antequera. Photographie: tuhistoria.org

Dans la province de Malaga se trouve la superbe ville d’Antequera qui conserve en ses terres 80% du patrimoine culturel de toute la province. A travers ses monuments, il est possible de faire un parcours à travers l’histoire de l’Humanité car depuis les domaines jusqu’aux artistes modernistes, sont présents dans cette ville sans égal.

Le voyageur devra commencer sa visite dans cette enclave par le Musée de la Ville. Ce centre historique se trouve dans le monumental Palais de Nerja. A l’intérieur commence le voyage dans le temps difficile à oublier, étant particulièrement important l’imposante tombe romaine d’Acilia et l’énigmatique et plastique sculpture d’Ephèbe.

D’ici vous pourrez marcher jusqu’à la partie haute de la trame urbaine où se trouve la Colegiata de Santa Maria, le premier édifice de renaissance d’Anadalousie. Vous pourrez y observez la majesté de ses nefs. Tout près se trouve l’Alcazaba, importante place lors de la Reconquista. En plus de tout ça, Antequera compte 33 églises et monastères, ce qui en fait une localité essentielle pour admirer l’art religieux. Un proverbe dit que “si tous les citoyens d’Antequera le voulaient ils pourraient écouter la messe en même temps.”

Dans les alentours de la ville se trouve le joyau naturel nommé El Torcal, site naturel karstique d’une extraordinaire beauté où vous pouvez contempler les images insolites que l’érosion de l’eau a produit sur la roche calcaire. Sans aucun doute, une destination à ne pas manquer et à laquelle il faudra dédier au moins quelques jours.

2. Écija, la vile des tours

Villes medias - Écija. Photographie: tuhistoria.org

Villes medias – Écija. Photographie: tuhistoria.org

Écija fut autrefois une ville romaine qui vécut un moment de grande splendeur dans l’Empire. Les témoignages archéologiques donnent une idée de la vitalité d’Ecija en ces temps et de ses édifices monumentaux. Sur la Plaza de España, il est possible de contempler les restes d’importantes thermes romaines. Mais c’est au Palais de Benameji, siège du Musée historique-archéologique de la ville que l’on peut constater l’importance d’Astigi (nom latin de la ville).

A l’intérieur de cette somptueuse maison baroque on peut observer de splendides mosaïques romaines (elles se distinguent par la richesse de la polychromie, par le soin modelé des figures et les effets picturaux) et les sculptures comme la “Amazona Herida” (amazone blessée) ainsi que les intéressantes collections d’inscriptions, chapiteaux ou divers matériel d’usage domestique de l’époque romaine.

L’éclosion baroque en Andalousie peut s’admirer aussi à Ecija et un exemple de cela est l’église de Santa Maria. L’église de Santa Cruz et celle de Santiago seront également un arrêt obligé pour composer une image de l’importance du baroque ecijano. Cette localité est de tradition flamenca et vous pourrez trouver plusieurs locaux où vous délecter de cet art andalou.

3. Loja, la ville de l’eau

Villes medias - Loja. Photographie: tuhistoria.org

Villes medias – Loja. Photographie: tuhistoria.org

Loja a toujours été considérée par les Rois Catholiques comme la porte et la clé du royaume grenadin. La prise de Loja (dénommée fleur entre épines par Isabelle la Catholique), annonça la fin du royaume nazari en Andalousie. La localité surprend avec des recoins spéciaux, romantiques et mélancoliques, ainsi que certains espaces perdus qui permettent de contempler un coucher de soleil différent depuis l’observatoire nommé “Balcon de la ville”. Cet observatoire fut immortalisé pour toujours grâce aux frères Marx et le film “La soupe au canard”.

La ville est conçue pour marcher et contempler l’horizon depuis son Alcazaba, centre militaire et administratif de la grande ville médiévale. Vous y trouverez le musée historique et quelques visites privilégiées de la tour de l’église de l’Encarnacion. L’abondance d’eau fait jaillir de nombreuses sources dans des fontaines centenaires, l’une des plus significatives de la localité est la Fontaine de la Mora ou des 25 Caños. La légende raconte que si vous vous en approchez vous devez boire tous ses jets, ce qui vous portera bonheur.

4. Alcalá la Real, ville de la frontière

Villes medias - Alcalá la Real. Photographie: tuhistoria.org

Villes medias – Alcalá la Real. Photographie: tuhistoria.org

Une promenade dans la ville doit commence par l’Ensemble Monumental de la Forteresse de la Mota. Situé dans une enclave magique à 1033 mètres au-dessus du niveau de la mer, cet espace fortifié fut la clé, garde et défense des royaumes de Castille. En descendant par la Calle Real, vous arriverez jusqu’à la seigneuriale Carrera de las Mercedes, où le musée Palacia Abacial vous démontre le patrimoine et les vestiges du passé de la ville. Des visites obligées seront aussi le pittoresque quartier de las Cruces, la place Arcipreste de Hita et l’église de la Consolacion, entre autres.

5. Estepa, la de l’arôme du temps

Villes medias - Estepa. Photographie: tuhistoria.org

Villes medias – Estepa. Photographie: tuhistoria.org

Cette ville sent la cannelle et l’amande chaque fois qu’approche Noël en effet c’est l’une des plus grandes productrices de friandises de noël d’Espagne. Un parcours à travers son histoire commencerait sur le Cerro (colline) de San Cristobal, un lieu stratégique et fortifié, avec des vues privilégiées sur l’horizon. La Torre del Homenaje, de 26 mètres de hauteur, constitue le bastion le mieux conservé de l’ancien alcazar. Dans cet emplacement se trouve aussi l’église conventuelle franciscaine de Nuestra Señora de Gracia, ainsi que le couvent de Santa Clara, œuvre d’une beauté singulière.

Si vous continuez la promenade vers le centre ville, vous trouverez l’énigmatique tour de la Victoira, en plus des typiques maisons blanchies et grillagées, ainsi que le palais des Cerverales. La richesse artistique d’Estepa pourra être admirée aussi dans les deux églises les plus importantes de la ville: l’Asuncion et le Carmen, belles œuvres baroques d’exaltante ornementation.

6. Lucena, la ville des trois cultures

Villes medias - Lucena. Photographie: tuhistoria.org

Villes medias – Lucena. Photographie: tuhistoria.org

La ville de Lucena a vécut l’une de ses splendeurs lors de l’époque musulmane, où elle constituait la principale localité juive d’Al Andalus. Elle vit sur ses terres une importante école universitaire juive; dont de nombreux sages voyageront plus tard à Tolède pour fonder l’Ecole de Traducteurs. La cohabitation de chrétiens, juifs et arabes lui donnèrent le nom de la ville des trois cultures.

Ce mélange peut être clairement entrevu dans ses rues et son héritage patrimonial. La trace du passé se ressent dans des enclaves comme la Cueva del Angel, sur le flanc de la Sierra de Aras, considérée comme l’un des gisements Paléolithique les plus importants d’Europe. Il est important d’évoquer la basilique wisigothe et le gisement romain de Los Tejares, ensemble de fours d’une importante usine postière récupérée en partie actuellement.

N’hésitez pas et venez visiter les villes medias d’Andalousie, découvrez de près son patrimoine et vivez l’histoire que conservent ses murs à travers son patrimoine artistique. Un mélange de styles architecturaux et d’art qui font du centre de la région un lieu de visite obligatoire.

OU SE LOGER

Hotel Fuerte Marbella

Hotel Fuerte Marbella

Pour se loger en Andalousie rien de mieux que Fuerte Hoteles. Ces logements comptent avec un excellent service, numéros un en qualité selon Tripadvisor et validé par plus de 50 ans d’expérience, sont la meilleure option pour vos jours de repos. Marbella, Conil ou Grazalema sont quelques unes des enclaves où vous pourrez trouver ces superbes logements.

Leave A Comment


Central. Fuerte Group Hotels
Avda. Puerta del Mar 15,
29602 Marbella. Málaga.

Facebook IconYouTube IconTwitter IconVisit Our Google+ PageVisit Our Google+ PageVisit Our Google+ PageVisit Our Google+ Page