Carnaval de Cadiz

Le carnaval de Cadix, une fête unique pour profiter de ‘l’art’ gaditain

En février, Cadix est une fête. C’est l’époque du Carnaval. La joie du carnaval remplit les rues de Cadix. La ville devient une scène et ses habitants jouent les premiers rôles dans l’attente de don Carnal. La ville entière se consacre au carnaval, c’est une occasion parfaite pour découvrir et profiter de l’esprit et de la grâce des gaditains.

 

 

 

La musique du carnaval s’entend partout dans la ville alors que l’on retouche les derniers détails des déguisements (à Cadix ils sont connus comme “tipo”), certains d’entre eux sont d’ailleurs de véritables œuvres d’art. Les habitants de la région vivent avec toute leur âme cet évènement, un des plus ludiques et attendus. Parmi les carnavals espagnols, c’est peut être celui qui possède l’image la plus désopilante et drôle.

Face au spectacle d’autres carnavals, l’image drôle et originale du Carnaval de Cadix en fait une fête unique qui vaut la peine d’être connue. Pour que la fête soit complète, les journées de Carnaval sont accompagnées de nombreux autres spectacles.

 

Origines du Carnaval

Le carnaval de Cadix -

 

Malgré le fait que les experts situent les origines du carnaval dans les fêtes bacchanales de Grèce et Rome, il semble que dans le cas de Cadix, ses racines remontent au christianisme. Sans l’idée de carême il n’existerait pas dans la forme dans laquelle on le connaît depuis des temps reculés et cette alternance d’évènements joyeux et tristes qu’établissaient les premiers calendriers chrétiens.

Les première références documentées de la célébration du carnaval connues jusqu’au à aujourd’hui à Cadix, se trouvent dans l’œuvre de l’historien gaditan Agustin de Horozco. Elles datent de la fin du XVIe siècle et exposent qu’en périodes de carnaval, les gaditans arrachaient les fleurs des pots de fleurs pour se les lancer les uns aux autres pour plaisanter.

La mairie ne reconnaissait pas le Carnaval comme une fête à proprement dit jusqu’à ce qu’en 1861 le maire Don Juan Valverde propose que le conseil municipal se charge de l’organisation du Carnaval, c’est pourquoi il est demandé dans le budget de 1862 que l’on prévoit les frais de cette fête. On peut dire que c’est le début du carnaval «réglementé».

Malgré les guerres, différents systèmes de gouvernement et des temps de censure, le carnaval de Cadix a survécu dans son essence devenant une date immanquable pour visiter la capitale gaditane.

 

Pré-Carnaval

Le carnaval de Cadix - Pestiñada

 

Profitant des répétitions générales des différents groupes qui se présentent au concours, quelques peñas en ont profité depuis plusieurs années pour organiser des actes dans la rue, en guise de premier contact avec le public. Afin d’attirer le plus grande nombre de personnes et de donner un air de fête à ces rencontres, les peñas offrent des dégustations de nombreux spécialités : huitres, fruits de mer, poisson frit, omelettes, etc. pour déguster, de fête en fête, l’essence de la cuisine locale.

Parmi toutes les fêtes, trois sont devenues traditionnelles :

  • La “Pestiñada”, organisée par la peña “Los Dedócratas”, el samedi qui précède le début du Concours des Fallas. Répartition de 12000 beignets avec leur petit verre d’anis.
  • La “Erizada”, organisée par la peña “El Erizo”, le jour qui suit la pestiñada. La Erizada est la doyenne des fêtes Gastronomiques du Carnaval de la capitale gatidaine. Répartition de plus de 400 kilos d’oursins.
  • La “Ostionada”, organisée par la peña “El Molino”, le même jour que la erizada. Répartition gratuite de 1500 kilos d’huitres.

Grâce à ces trois fêtes, la semaine qui précède le concours possède un caractère festif où les beignets, les oursins et les huitres sont des excuses pour pouvoir profiter de la fête en écoutant les premières coplas de l’année. Parfait pour le tourisme Cadix.

Carnaval dans la rue

Le carnaval de Cadix - Carnaval en la calle

 

Le déguisement est le véritable roi du carnaval. De façon individuelle, en couple ou en groupe, se déguiser est presque une obligation, en particulier le premier samedi du carnaval. Les moments parfaits pour mettre votre déguisement sont le premier samedi du Carnaval et lors des chevauchées.

Les manèges de chœurs sont célébrés les jours de festivité du carnaval, traditionnellement autour de la Place de Abastos. Les chœurs chantent sur des plateaux et offrent leurs tangos aux milliers de personnes qui peuplent la place.

Le succès fait que d’autre parcours sont ouverts dans d’autres rues et places de la ville pendant la semaine.

Si vous visitez la ville le premier dimanche du Carnaval, n’hésitez pas à aller voir ces spectacles, jamais avant une heure de l’après-midi, et vous profiterez de plusieurs heures de joie. Dans les nombreux bars des environs vous pourrez déguster des produits locaux et faire une pause entre les spectacles. Deux chevauchées qui ont lieu durant les carnavals.

Celle du premier dimanche parcourt l’avenue qui entre dans la ville et rassemble des milliers de visiteurs lors d’un spectacle plein de couleurs et de joie. On a calculé que plus de 100 000 personnes, entre habitants et visiteurs, envahissaient l’avenue d’accès à la ville, se transformant souvent en personnages actifs de la représentation. Cet incessant défilé de carrosses, groupes et déguisements a besoin de plus de 4 heures pour parcourir les 3500 mètres de son itinéraire.

 

Le carnaval de Cadix

Le carnaval de Cadix photo Manuel de la Varga Lopez

 

La deuxième chevauchée, connue comme la “Cabalgata del Humor” a lieu le dernier dimanche et parcourt le centre historique. C’est la plus turbulente et animée et celle dont la participation de la rue est la plus importante.

Les groupes appelés “illégaux” ou “familiaux”, sont nés il y a plusieurs années comme une forme de plus de la participation populaire au Carnaval. Des multitudes de fanfares composées de groupes d’amis, de collègues de travail, de peñas, de failles, etc. rivalisent avec les groupes “officiels“.

La porte du bâtiment de La Poste, sur la Place de las Flores, se transforme durant le carnaval en un authentique théâtre pour tous ces groupes.

 

Les groupes

Le carnaval de Cadix - Groupes chantant dans la rue

 

D’origine possiblement spontanée, un groupe d’amis se réunissait pour chanter dans les rues de Cadix. Ainsi sont nés les groupes carnavalesques qui se perfectionnent si bien qu’ils s’uniformisent lentement, préparant un répertoire et répétant avec les années.
Ces groupes d’ensemble musicaux vocaux qui chantent les répertoires propres et de caractère gaditan marqué vont lentement devenir l’un des axes du Carnaval de Cadix, sans oublier les danses de masques et, surtout, la rue comme élément dynamisant de la participation populaire.

Lors de la Guerre d’Indépendance, il est avéré que des coplillas avaient lieu pour se moquer des français mais cette pratique est présente de manière intermittente dans l’histoire en effet, différents gouvernements ont censuré le Carnaval de Cadix. Ce fut lors de la dictature de Franco après une tragédie qui affecta le peuple gaditan lorsque le gouverneur de la ville demanda la permission au dictateur de ressusciter le carnaval et d’encourager ainsi les habitants. Ainsi, après l’explosion de l’entrepôt de mines de San Seveiano en 1947 qui emporta 200 vies, les gaditans purent de nouveau effectuer leurs coplillas (bien qu’avec la censure).

Actuellement les groupes carnavalesques sont l’axe principal du carnaval de Cadix. Si vous voyagez à la capitale gaditane lors de ces dates, n’hésitez pas à venir écouter leurs paroles ingénieuses. La moquerie, la satire et la critique politique et sociale sont présentes dans un concours des différents types de ces groupes dans le Théâtre Falla. La corruption politique, la crise et les raisins que n’ont pas manqué les andalous pour commencer ce 2015 se profilent comme les thèmes clés de cette édition.

 

Concours

Le carnaval de Cadix - Teatro Falla

 

Le concours du Grand Théâtre Falla est très populaire, pas seulement dans la ville de Cadix mais également dans la province et en Andalousie. Pendant près de 20 jours, plus de 100 groupes se disputent leur passage vers les demi-finales et la finale, à laquelle arriveront uniquement quatre groupes par catégorie.

La finale du concours se célèbre le jeudi de la semaine qui précède le début des fêtes et finit le vendredi matin. Malgré la très longue durée du spectacle, il est suivi par des centaines de milliers de personnes à la télévision et à la radio (Canal Sur TV et Canal Sur Radio consacre des émissions spéciales durant le Carnaval).

 

Le carnaval de Cadix - Concurso de agrupaciones

Les quatre modalités des groupes sont : Chœurs, Comparses, Chirigotas et Quatuors.

 

Comment vivre la fête

Le carnaval de Cadix - Tortillas de crevettes. Photographie: cocina.org

 

Si vous n’êtes pas de Cadix, ne vous inquiétez pas. Nous vous proposons un plan parfait pour que vous viviez le carnaval sans rien rater. Cette fête se vit normalement entre amis où les bouteilles sont conservées dans un frigo portatif, de vins typiques de la région. Il est commun de se rendre aux stands de rues pour goûter les tortillas de crevettes. Vous pouvez trouver celui de La Guapa, celui du poisson frit du Gallego et, à l’heure des tapas, rendez-vous au Manteca, par le Corralon, afin de goûter à sa charcuterie.

La place d’Abastos ou la place des Fleurs sont quelques unes des places où les « groupes illégaux », c’est-à-dire que qui sont hors concours, se jettent dans la rue pour chanter leurs coplillas qui sont encore plus irrévérencieuses. Vous pouvez vous arrêter et écouter leurs occurrences et passerez un bon moment avec leurs paroles. Voici l’authentique âme de Cadix. Les rues pleines de gens déguisés, buvant et mangeant et profitant des chants de la rue.

 

Quoi voir

Cadix, une des capitales les plus charmantes d’Andalousie

 

Puisque vous visitez Cadix, vous ne pouvez vous en aller sans profiter de l’une des capitales les plus charmantes d’Andalousie. Nous vous recommandons de vous offrir une promenade par le traditionnel quartier de la Viña ou celui du Populo où vous trouverez le plus traditionnel de la ville et où, de plus, vous pourrez manger des tapas. La Cathédrale de Cadix au bord de la plage doit aussi être visitée de même que l’impressionnant Théâtre Falla. D’autres monuments remarquables sont la Puerta de Tierra ou l’Eglise de San Antonio. N’hésitez plus et venez visiter Cadix en février.

 

Où se loger

Hotel Fuerte Conil

Hotel Fuerte Conil

Fuerte Hoteles est toujours la meilleure option pour se loger en Andalousie, découvrir ses villes et se reposer. La chaîne possède des établissements où, en plus des services, vous pourrez profiter du meilleur de chaque point de la région, comme par exemple Fuerte Grazalema, situé dans les montagnes et avec une piscine spectaculaire où vous oublierez tous vos soucis de la façon la plus naturelle. Si vous préférez vous reposer sur la plage, l’hôtel Fuerte Conil est situé en face d’une des plus belles plages d’Espagne, la plage de La Fontanilla. Style andalou, plus de 25000 mètres carrés de jardins, 4 piscines en plein air, jacuzzi, terrain de tennis et Spa tout équipé.

Leave A Comment

Facebook IconYouTube IconTwitter IconVisit Our Google+ PageVisit Our Google+ PageVisit Our Google+ PageVisit Our Google+ Page